Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Bouge ta Planète

A Grand-Fayt, les jeunes et leurs animateurs ont pris conscience que la Terre est notre "maison commune"


le Samedi 05 mars 2016

« Le climat change… que pouvons-nous faire ? »
Telle était la question du C.C.F.D. cette année

         Hasard de la météo, il neigeait sur Grand-Fayt  ce samedi matin de mars. C’est là qu’une cinquantaine de jeunes de l’Aumônerie des Collèges de l’Enseignement public  d’Avesnes s’étaient donnés rendez-vous pour faire Bouger La Planète.

.

         Autour de jeux de chaises, de la ficelle (nouvelle fable de la salade et du bœuf), de l’oie… les jeunes et leurs animatrices ont porté le message que, pour une Justice climatique, il est temps d’AGIR !

         Babeth les fit chanter (Laudato si ô mi signore) avant qu’une vidéo ne leur enseigne comment refroidir la terre (en prendre soin, privilégier l’agriculture naturelle et les aliments frais et locaux…) Et des pâtisseries des quatre coins du monde les réconfortèrent.

         Une belle matinée pour changer les habitudes pour que notre terre soit notre maison commune

Jean–Paul, animateur

               

 

                J’ai beaucoup aimé Bouge ta Planète car les animations nous expliquaient les problèmes des agriculteurs, des forêts détruites…..

         J’ai préféré le jeu de la ficelle. On avait une carte et on était relié à la laitue et au bœuf : on était agriculteur, vendeur ou grosse entreprise…

         J’ai aussi aimé les chansons à la guitare. C’était super.

         On a aussi fait des autres animations très expliquées : le  jeu sur le Monde où avec des chaises: il fallait se répartir dans les cinq continents selon une règle (par exemple le % des forêts, les émissions de gaz carbonique, le manque d’eau) ; Après on se réunissait pour réfléchir au vrai et au faux.

         Un film nous a parlé des problèmes réels de la pollution de notre Planète.

 

Pierre, Élsa, Maurine, Lucie et Chloé,

en 6ème au collège Renaud-Barrault d’Avesnelles

 

                Des jeunes attentifs dont une bonne moitié a des parents agriculteurs et qui ont envie de se donner les moyens pour garder une belle planète.

Marie-Claude

 

Article publié par Marie Claude DELVAUX • Publié Jeudi 17 mars 2016 - 20h57 • 643 visites

Haut de page