Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Confirmation: dernière ligne droite

Les jeunes confirmands ont passé une journée à l'abbaye de Scourmont à Chimay afin de se préparer et de rédiger leur lettre de demande du sacrement de confirmation à notre évêque.

le Dimanche 13 mars 2011

 DSCN8761 DSCN8761  

Confirmation : dernière ligne droite vers la Pentecôte

 

C’est ainsi que la vingtaine de confirmands du doyenné de l’avesnois s’est retrouvée dimanche 13 mars pour passer une journée à l’abbaye de Scourmont à Chimay en Belgique.

Après des retrouvailles chaleureuses, il était proposé à chacun :

             un retour sur son parcours. Comment cela a-t-il commencé ? Qui m’a invité ? Les moments forts que j’ai vécus ?

Quel est le témoignage, la phrase, le geste qui m’a le plus marqué ?

La phrase de notre évêque : « Il n’y a que les poissons morts qui suivent le courant… » est revenue plusieurs fois.

La moitié des jeunes venait de vivre une semaine à Taizé. Le témoignage retenu a été celui de frère Andràs, jeune hongrois à Taizé depuis 8 ans. Tout simplement, il exprime sa relation à Dieu. Taizé ce n’est pas un ordre, c’est « un désordre poétique » « Au cœur de la prière commune est le Silence » leur a-t-il dit. Ils en ont fait l’expérience et cela leur parle très fort.

Quant au geste significatif, c’est celui de déposer au pied de la Croix le vendredi soir tous nos péchés et toutes nos souffrances. Certains ont aussi repensé à la croix en haut du terril à la JDJ 2010.

            Puis ce fut la messe avec les moines et une nombreuse assemblée.

Ensuite, ils prirent le repas au réfectoire, en silence avec un fond musical.

            L’après midi fut consacré à rédiger la lettre de demande du sacrement de confirmation à notre évêque. Comment se présenter ? Que dire ? Pas facile d’exprimer à 16 ans, ce à quoi je crois !

Concentrés et conscients de l’importance de cette lettre, ils ont écrit ce qui leur venait du coeur.

            Nous nous reverrons encore quelques mercredis après midi avant juin.

Les jeunes attendent avec impatience cette grande fête diocésaine pour recevoir le Saint Esprit afin d’être des chrétiens plus forts dans ce monde si difficile.

 

Article publié par marie-claude DELVAUX • Publié Samedi 19 mars 2011 • 4147 visites

Haut de page