Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Pèlerinage à Amettes

Une centaine de collégiens dont une dizaine de l'aumônerie d'Avesnes/Helpe a marché sur les pas de St Benoît Labre dans les collines de l'Artois.

Depuis le Vendredi 19 fév 2010

Pélé des jeunes collégiens à Amettes

 

            Ce vendredi 19 février, 106 jeunes collégiens et animateurs venant de Fourmies, Avesnes, Maubeuge, Jeumont, Berlaimont, Bavay, Valenciennes, Somain, Cambrai, ... se sont retrouvés pour marcher, ensemble sur les pas de Saint Benoît Joseph Labre à Amettes, petit village du Pas de Calais.

            Le matin, nous sommes partis, avec notre bâton comme soutien, du village de Nédon.

  En route nous avons réfléchi aux personnes qui nous aidaient dans notre vie. Nous avons cherché, comme Benoît, les choses essentielles dont nous avons besoin pour vivre, pour nous sentir bien.

"Si tu devais partir pour un long voyage à pieds, quels objets te sembleraient les plus nécessaires pour que ta route se passe bien ?"

Un petit carnet nous aidait à noter nos réponses. Et nous reçûmes un morceau d’étoffe pour confectionner notre balluchon. Un caillou dedans nous rappela les difficultés et souffrances de nos vies d’adolescents.

            La marche dans le froid, le vent, ne nous donna qu’un tout petit aperçu de ce que Benoît a vécu, lui qui a fait 30 000 kilomètres à travers l'Europe: Rome, Assise, Compostelle, différents lieux dédiés à la Vierge, ...

               A Amettes, nous fûmes accueillis par Denise, animatrice du diocèse d’Arras, dans une salle bien chauffée, pour pique niquer.

            L’après midi fût consacré à un montage vidéo sur la vie du saint, à la visite de l’église, de sa maison natale et de sa statue.  

.Il vécût 35 ans de 1748 à 1783 et mourût à Rome. Il ne mendiait pas mais vivait au jour le jour en partageant le peu qu'il avait. De santé trop fragile pour entrer dans un monastère, la route était son cloître et la marche, sa règle de vie.

Saint Benoît nous laisse un message percutant, mais si difficile :

« Il est vain de s’encombrer de bagages inutiles, DIEU seul suffit »

Partir à la suite de Jésus, mettre nos pas dans les siens, ce voyage là peut mener loin. »  

            Un temps de célébration sur le thème du Bonheur a clôturé la journée. Après le mime du jeune homme riche et la proclamation du texte des Béatitudes, chacun a été invité à écrire sa béatitude.

Quelques unes :

« Heureux les familles regroupées, Heureux les amis rassemblés au collège, Quel bonheur d’être ensemble... »

            Un rayon de soleil nous accueillit, en sortant de l’église ou fût distribué un signet de Saint Benoît. Après un goûter nous reprîmes notre car et ce chant résonnait dans notre tête.

 

 

 

« Heureux, Bienheureux,

Qui écoute la Parole de Dieu !

Heureux, Bienheureux,

Qui la garde dans son cœur !»

Merci à tous pour cette belle journée où chacun a pu relire sa vie et y chercher l’essentiel.

Article publié par marie-claude DELVAUX • Publié Samedi 20 février 2010 - 23h47 • 5387 visites

Haut de page